Le mur
Cachette dans le mur
Caillou - Mai 68
Caillou - Mur de Berlin
Je rêvais d'un autre monde
Caillou - Le mur
Caillou - Liberté
Caillou - Le mur mère
Curieux
Oculus et mur du son

Le mur

 
Plus de cinquante murs aujourd’hui existent dans le monde.
De la Grande Muraille de Chine au « mur de sécurité » mis en place par Israël, les murs construits par les peuples à travers l'histoire ont tour à tour servi à se protéger, à diviser, à enfermer ou à détruire.
Et dernièrement le mur anti-immigration des Etats-Unis …
Alors l’idée a germé tout doucement dans ma tête …
Et quand on m’a proposé de participer à Am-Arts 2018 avec pour thème « La rue », évidement j’ai accepté.
J’avais l’idée et j’avais le but.
Mes premiers essais de parallélépipède en feutre étaient satisfaisants.
Evidemment, je voulais faire une pièce importante et tout aussi évidemment je n’avais pas de camion pour transporter un mur.
Ce serait donc un mur en morceaux, j’en numéroterais chaque pierre et monterais et démonterais au gré des expos à l’instar de ces monuments démontés , déplacés et reconstruits.
Je pourrais même faire plus ou moins grand selon l’endroit. Dans l’absolu et dans ma tête, c’était parfait !
Et j’aimais bien l’idée de le déconstruire, de le défaire, de casser le mur chaque fois, de désacraliser ce « rempart ».
Le mur et son contraire en quelque sorte.
Un mur qui ne séparerait rien, ne cacherait qu’à moitié, un mur qui deviendrait jeu de construction pendant les expos, comme les boîtes de cube de notre enfance.
Un mur qui tenterait de nous montrer que rien ni personne ne peut être enfermé, qu’aucune idée ne vaut qu’on la possède et surtout que tout est franchissable, surmontable si on s’y attelle.
Symboliquement l’idée que les gens allaient s’autoriser à détruire ce mur me séduisait beaucoup
J’imaginais aussi qu’ils pourraient le taguer, le gribouiller, le couvrir de graffitis.
Le mur comme support essentiellement
Les murs ne servent à rien car ils induisent des logiques de transgression.