Nadine Vergues

Nadine 4497 webCoup de théâtre
Puis un jour, un beau jour, un jour venteux, un jour pluvieux, une rencontre va changer sa vie. Au milieu d’un tas de déchets d’usine. « Un jour par hasard, dit-elle, je tombe sur un bout de feutre industriel, celui qui sert entre autres choses d’isolant aux voitures. Cette découverte a été un choc, j’ai compris ce jour-là que j’étais sculpteur. Me restait à trouver comment utiliser ce matériau rudimentaire et brut que j’ai aimé tout de suite. Pour le mettre en formes, j’ai développé un lexique, une technique, détournant des outils du fer, des outils du bois. Le fer à souder est devenu ma main droite. J’altère, je brûle, je rouille mon feutre, je le maltraite et je le découpe, je le fond en une sorte de geste automatique. Une histoire se raconte à chaque fois. Depuis, habitée par une irrépressible frénésie de création, je travaille sans relâche. Aujourd’hui, ce matériau n’a plus de secret pour moi, la guerre n’est plus entre nous deux, nous sommes alliés pour le meilleur. La guerre est maintenant contre ce temps que je dois impérieusement rattraper.
Laetitia Crahay

 

Enregistrer

© 2014-2016 NADINE VERGUES, sculpture textile. Tous droits réservés. Reproduction, même partielle, interdite sans autorisation.
Mentions légales - Plan du site - Création de site web : STELOWEB